Vous êtes ici :

[Communiqué AVIORNIS FRANCE] Réunion IFAP du 9 juillet 2019


Communiqué AVIORNIS FRANCE

 

Le 9 juillet 2019 s'est tenue une réunion avec l'I-FAP, a leur demande, dans le but d'obtenir la liste de la totalité des bagues distribuées par toutes les associations ( AHB) habilitées à délivrer des bagues réglementaires pour les oiseaux inscriptibles au fichier national et également définir les conditions d'une éventuelle collaboration entre l'I-FAP et nous.

 

La position de toutes les AHB a toujours été constante et commune, pas de remontée de nos bases de données, même partielle, en l'absence d'une législation nous y obligeant. Face à ce front commun, l'I-FAP a renouvelé une proposition de confier la saisie et collecte des informations des primos inscriptions des oiseaux (naissances à partir de 2019) en exclusivité aux AHB (les éleveurs ne pourront plus saisir directement sur le site de l'I-FAP) à un soit disant tarif préférentiel.

 

Dans ce dossier qui pourri la vie d'un éleveur et qui va faire disparaître bon nombre d'espèces en élevage, notre seule force vis à vis de l'I-FAP, c'est que nous sommes les seuls à pouvoir certifier que l'identification par bague déclarée par un éleveur est bien valide, et conforme, obligation de vérification imposée à l'I-FAP par la convention de délégation de service public avec le ministère.

 

Lors d'une réunion précédente en mars 2019, nous avions clairement fait état que notre collaboration ne pourrait être acquise que si le tarif qui nous serait proposé revenait à un montant acceptable pour tous les éleveurs et quelque soit la valeur de l'oiseau. En l'absence de proposition concrète les 5 AHB ont fait une proposition commune le 31 mars à un tarif d'achat des droits en grande quantité à 1€ HT soit 1,20 TTC. Ce tarif aurait permis de délivrer les droits d'enregistrement aux éleveurs à moins de 2 € (une fois les coûts informatiques et de gestion amortis).

 

Si il est vrai que lors de la réunion du 9 juillet la demande pressante du CDE d'obtenir un tarif dans les plus brefs délais afin d'ouvrir au plus vite la saisie sur leur site a quelque peu affaibli la position de l'ANCGE et d'AVIORNIS FRANCE, nous ne pouvons croire qu'ils accepteraient un tarif sans l'accord unanime des 5 AHB et sans réelle réduction face au 3.55 HT € qui nous sont actuellement proposés, soit 4, 26 € TTC à partir de 1000 droits achetés ?

 

Il semble malheureusement que le mal soit fait, si effectivement le gestionnaire du fichier national se vante d'avoir divisé les associations et Si il en était ainsi, effectivement, ce serait un coup de poignard à la coalition qui a entamé un recours contre ce texte inique qui n'aura pour conséquence que d’accélérer la disparition de l'élevage amateur.