Vous êtes ici :

Projet CASAES

QU’EST-CE QUE CASAES ?

Conservatoire Aviornis des Souches d’Anatidés Ex-Situ (CASAES)

Il s'agit simplement de regrouper les bonnes volontés pour éviter que ne disparaissent de nos élevages des espèces aujourd'hui peu recherchées. Le CASAES a pour but premier de maintenir un maximum d'espèces déjà présentes en élevage, en conservant les phénotypes sauvages, sans se soucier des effets de mode et du développement des oiseaux mutants. Le CASAES n'a pas vocation à créer des groupes « élitistes » concernant des espèces difficiles à maintenir en milieu protégé. Tout au contraire.

Loin d'être une opération mercantile déguisée, il s'agit de trouver une solution à l'arrêt des importations d'oiseaux sauvages en Europe, tout en prouvant que les membres d'Aviornis sont des éleveurs responsables, capables de maîtriser la ressource disponible, volontaires pour participer bénévolement à des programmes de conservation et mettant au service de tous leur maîtrise de l'élevage pour conserver des espèces oubliées ou fragilisées.

Le CASAES est aussi un outil de communication avec les autorités de contrôle mais également un argumentaire qui s'oppose tout naturellement à nos nombreux détracteurs. En démontrant notre capacité collective à participer à des projets d'élevage responsable d'espèces de phénotype sauvage, Aviornis peut s'adresser aux autorités en les assurant que le statut d'utilité publique obtenu par l'association n'est pas usurpé et qu'Aviornis prouve par ses actes que nous élevons ici pour protéger la biodiversité. A ceux qui nous accusent d'être des marchands, des trafiquants d'oiseaux sauvages, des gens abjects infligeant de mauvais traitements à nos oiseaux, nous pouvons demander comment ils expliquent entre autres l'existence du CASAES. En effet, la plupart des espèces présentes au CASAES n'ont pas une grande valeur d'échange, ne sont pas à la mode et il est parfois difficile de placer les jeunes issus de la reproduction. Le CASAES a l'ambition également de favoriser les échanges d'informations entre les membres, ce qui peut tendre à une amélioration générale des conditions de détention et d'élevage de nos oiseaux.

Aujourd'hui le CASAES se dynamise grâce à l'arrivée de nouveaux coordinateurs qui souhaitent développer la communication entre les membres et assurer un suivi du programme plus efficace que par le passé. On peut ainsi dire que le CASAES franchit une nouvelle étape dans son essor et il compte sur ses actuels secrétaires et membres ainsi que sur les adhérents d'Aviornis pour accompagner cette nouvelle phase.

Rappelons ce qu'est le CASAES. Il s'agit d’éleveurs qui décident d'unir leurs efforts pour parvenir à maintenir le phénotype sauvage d'une espèce en milieu protégé. Ces éleveurs s'organisent autour d'un secrétaire par espèce, ce dernier étant chargé de la communication directe avec les coordinateurs du programme dans sa globalité. Une charte est proposée aux éleveurs souhaitant participer. Ceux-ci doivent transmettre l'identification des oiseaux (numéros de bagues), indiquer les résultats de la reproduction et signaler les pertes.

Concernant le rôle du secrétaire, il fait remonter aux coordinateurs les informations recueillies auprès des membres, il est également en charge de l'animation de son groupe (partage des informations, centralisation des besoins de nouveaux oiseaux, éventuelles rédactions d'articles pour la revue ou le forum).

Participer au CASAES ne demande donc pas beaucoup de temps à chaque membre, mais cela permet au global de conserver beaucoup d'espèces. Si chacun acceptait d'offrir un petit morceau, une petite part de son élevage à une espèce fragilisée en milieu protégé, alors on pourrait assurer aux générations futures de vivre leur passion comme nous avons eu la chance de vivre la nôtre. Sans cette pratique raisonnée, il est certain que, dans quinze ans, peu d'espèces en phénotype sauvage seront encore disponibles, souvent remplacées par des mutants.

Quel est le profil type d'un membre de CASAES ? C'est un ou une éleveuse, utilisant des bagues Aviornis, motivé et soucieux de l'intérêt général. Ce profil est donc applicable à la grande majorité des éleveurs adhérents de l'association d'utilité publique Aviornis France International.

Aujourd'hui le CASAES va pouvoir également bénéficier du Conservatoire Aviornis, pour présenter des espèces et éventuellement faire des regroupements d'oiseaux en vue de former des couples non consanguins.

Article de Clément Bedou – Paru dans la revue n°260 décembre 2017

REJOIGNEZ LE GROUPE!!!

Contact Projet CASAES: casaes@aviornis.fr