Vous êtes ici :

Revue de Février 2018 - L'oedicnème criard


par Armin Klaassen (Pays-Bas)

Taxonomie

Il y a deux genres (Burhinus et Esacus) comprenant 9 espèces et 19 sous-espèces. L’œdicnème criard appartient au genre Burhinus qui comprend 7 espèces.

Sous-espèces et aire de distribution

Il y a 6 sous-espèces reconnues dont Burhinus oedicnemus oedicnemus est la forme nominale.

• B. o. distinctus : Ouest des îles Canaries

• B. o. insularum : Est des îles Canaries

• B. o. saharae : Afrique du Nord, îles de la mer Méditerranée, Grèce et Turquie et le Moyen Orient ; jusqu’à l’est de l’Irak et de l’Iran

• B. o. oedicnemus : Sud de l’Angleterre et péninsule ibérique, jusqu’à l’est et le nord des Balkans, de l’Ukraine et du Caucase.

• B. o. harterti : région de Wolga, aire allant de l’est de la mer des Carpates, du Turkestan jusqu’au bassin Zaysan ; depuis le sud de l’Iran central jusqu’au Pakistan et l’extrême nord-ouest de l’Inde.

• B. o. indicus : Inde et Sri Lanka jusqu’à l’est de l’Indochine

Description

L’œdicnème criard, aussi appelé “courlis de terre”, est un oiseau vivant au crépuscule.

Il mesure 40 à 44 cm et pèse 340 à 535 g. Il est très bien camouflé grâce à ses parties supérieures rayées de couleur sable et brun foncé. Le ventre est blanc jusqu’à la queue, la gorge est blanche jusqu’à la base du bec ; une ligne blanche passe au-dessus et en dessous de l’œil. La poitrine est de couleur sable et rayée de noir. Les pattes sont jaune pâle. Le bec est jaune comme ses grands yeux. La pointe du bec est noire.

Les plumes sus-alaires sont brun foncé rayées de blanc avec une bande noire du côté inférieur. Les rémiges secondaires sont noires avec du blanc à leur base et à leur extrémité.

Les rémiges primaires sont également noires avec une tache centrale blanche. Les jeunes oiseaux ressemblent à leurs parents mais leur plumage est plus terne.

Durant la journée, les œdicnèmes restent immobiles pour ne pas être tués et s’ils se déplacent, ils le font en courant rapidement sur de courtes distances.

Habitat

Des prairies semi-arides aux steppes, des landes, des terres arables avec des parties nues et pierreuses, des dunes et des plages de galets le long de la côte, des zones plates avec des herbes courtes et des semi-déserts. Ils ont besoin d’une zone plate et ouverte avec une végétation clairsemée qu’ils peuvent aisément surveiller et où ils peuvent facilement courir. Habituellement, ils ne se tiennent pas près de l’eau.

Régime alimentaire

Leur nourriture se compose principalement d’invertébrés terrestres et de petits vertébrés tels que les insectes et leurs larves, principalement des coléoptères, sauterelles et criquets, fourmis, perce-oreilles, chenilles et mouches, mais aussi vers de terre, escargots et limaces, petits rongeurs et reptiles et sporadiquement des graines.

La plupart du temps les oiseaux chassent au crépuscule. Ils marchent lentement derrière leur proie avant de l’attraper avec leur bec après un petit sprint. En ce qui concerne les papillons, les œdicnèmes les attrapent au vol. Les insectes sont aussi capturés dans la végétation. La recherche de nourriture s’effectue seul ou en couple, parfois en groupe allant jusqu’à 6 individus.

Cri

Le cri émis ressemble à celui du courlis et de l’huîtrier mais avec un son plus gémissant et sauvage “Kur-li” ou un sifflement “kieie, krr-liee”.

Parade

Ils sont très bruyants et excités durant la parade. Ils écartent leur queue et leurs ailes en les laissant tomber légèrement l’une vers l’autre. Ils tournent la tête et le mâle appelle la femelle et lui donne quelque chose à manger.

Reproduction

Dans la plupart des régions, la reproduction a lieu au printemps. De mars à juin en Afrique du nord et de février à juin dans les îles Canaries; au Royaume-Uni, la saison de reproduction commence en avril et à partir de fin mai en Sibérie. En Inde, à partir de mars/avril et aux alentours de juin/juillet au Sri Lanka.

Les œdicnèmes sont monogames et nidifient par couple isolé. Comme l’aire de reproduction est très petite, ils couvent parfois à la vue d’un autre couple. Le nid n’est rien de plus qu’une cuvette creusée dans le sable avec un peu d’herbe ou de cailloux ou encore de coquillages disposés tout autour. La ponte est constituée de deux œufs de couleur sable qui comportent de nombreuses lignes et des taches plus foncées couleur rouille. La durée d’incubation est de 24 à 26 jours. Cette tâche est assurée aussi bien par le mâle que par la femelle et souvent, il y a une seconde ponte.

Les poussins ont un duvet dense et de couleur pâle avec des rayures et des taches foncées. Dès qu’ils sont complètement secs, ils quittent le nid et se baladent avec les parents. Après 36 à 42 jours, ils sont capables de voler. Le succès de la reproduction varie en fonction de la zone d’habitat, de la pression des prédateurs et de la protection dont ils jouissent. En Angleterre, il y a en moyenne 0,65 jeune par couple. 77 % des jeunes nés arrivent à un stade juvénile. Ils sont sexuellement matures à

l’âge d’un an mais la plupart attendent 3 ans pour commencer à se reproduire.

Cet article vous intéresse ?

- retrouvez l'intégralité de son contenu dans la revue*.
- Pas encore abonné à la revue, téléchargez le formulaire ici ou abonnez vous en ligne via notre boutique en ligne
* l'abonnement concerne les N° de l'année en cours, pour les N° d'une année antérieure il faut passer commande au secrétariat par mail à secretariat@aviornis.fr ou appeler au N° 05 56 34 25 58